Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 13 août 2013

Dotclear a 10 ans, mon blog aussi !

Aujourd'hui 13 juillet 2013, Dotclear fête ses 10 ans !

De mon côté, j'ai ouvert mon blog sous Blogger il y a a un peu plus de 10 ans et je l'ouvrais avec ces mots :

Ok, voici donc mon carnet web, à force de lire ceux des autres, ça m'a donné envie d'avoir le mien :-)

J'y mettrai essentiellement mes trouvailles sur le web, ceux qui me connaissent savent qu'elles sont mes passions et ne seront pas étonnés de trouver des infos sur Mozilla/Netscape, HTML/XHTML/CSS, l'Espagne et l'espagnol, mon chat, les séries télé... enfin bref, des trucs qui n'intéressent qu'une minorité de personnes mais je l'espère une majorité de mes lecteurs :-)

On notera au passage que trois ans plus tard je commençais à travailler pour Mozilla, que j'ai représenté Mozilla en Espagne plusieurs années et que si finalement je n'ai pas parlé de chats ni de séries télé, le Pascal d'il y a 10 ans n'est finalement pas si différent du Pascal d'aujourd'hui :D

Un an plus tard, je passais sous Dotclear 1.2 bêta après avoir migré ma base de données Blogger à grands coups de SQL.

Un grand merci donc à Dotclear pour avoir motorisé mon carnet web toutes ces années !

Depuis le mois dernier, je participe un petit peu au développement de Dotclear et à l'animation de sa communauté. Dotclear a connu un ralentissement de son développement ces dernières années, puis une crise mais heureusement depuis deux mois , le projet est reparti sur les chapeaux de roues et après une 2.5.1 le mois dernier, une 2.5.2 devrait arriver très bientôt !

Si votre blog est sous Dotclear depuis des années, je vous encourage fortement vous aussi à participer au projet Dotclear, il y a besoin de codeurs bien sûr, mais pas que. Bêta test, documentation, traduction, promotion, événements... il y a plein de manières de participer au projet. Inscrivez-vous à la liste de discussion de Dotclear et lancez-vous!

Le logiciel libre a besoin de contributeurs, si vous vous dîtes ou vous pensez libriste mais ne participez activement à aucun des projets de logiciel libre que vous utilisez au quotidien, remettez-vous en question ;)

Longue vie à Dotclear !

mercredi 10 juin 2009

Visibilité et participation des femmes dans Mozilla et le Libre

Visibilité et participation des femmes dans Mozilla et le Libre :

Réunion à Paris ce soir avec Delphine et Julia à 18h30 au Hall's Beer Tavern 

La rencontre est ouverte à toutes et à tous.

jeudi 14 mai 2009

Ubuntu party Paris ce samedi: les femmes dans le projet Mozilla

Ce samedi je donnerai une conférence présentant le projet Mozilla et sa communauté lors de l'Ubuntu Party Paris à la Villette , bon comme d'hab en fait ;)

Par contre, j'ai réussi à convaincre Delphine de faire une petite présentation de son projet visant à améliorer la visibilité et la participation des femmes dans le projet Mozilla et le libre en général.

La présentation sera à la fin de la mienne et j'engage toutes les personnes intéressées à venir à l'événement et à discuter avec nous du sujet (pour les plus intéressées, on peut aller prendre un café à côté après la conf pour ça d'ailleurs).

lundi 30 mars 2009

Demain c'est le salon Solutions Linux

et on y sera !

Plus d'infos sur le stand de Solutions Linux

vendredi 28 novembre 2008

Demain, j'achèterai Libération

Oui, vous avez bien lu, demain j'achèterai le journal Libération (et c'est franchement pas le genre de magazine que j'achète d'habitude) voilà pourquoi :

Fin octobre, un bouquetin intrépide a débarqué sur des milliers d’écrans. Il s’agit de la version 8.10 de la distribution Linux Ubuntu, Intrepid Ibex en VO. Hein ? Mais pourquoi donc Libération se met-il à parler de ce genre de trucs obscurs qui ne concernent qu’une poignée d’informaticiens barbus ? Sans doute parce que cette idée reçue n’a plus de raison d’être. Linux, qui est un système d’exploitation au même titre que Windows de Microsoft et OS X d’Apple, se tourne vers le grand public et devient petit à petit très accessible. Récit d’une transition pas si compliquée.

La suite demain, une pleine page dans Libération (1€30).

Demain dans Libération : le journal d’un novice en version papier

lundi 17 novembre 2008

Utilisateurs du libre, adhérez à l'April, faites adhérer à l'April !

Si vous lisez mon blog, il y a de grandes chances pour que vous soyez favorable au logiciels libres. Savez-vous qu'il existe une association travaillant au niveau national et maintenant aussi à Bruxelles chargée de défendre les logiciels libres en particuliers dans notre cadre législatif?

Cette association c'est l'April, j'en suis membre depuis un an et l'April lance une campagne d'adhésion pour passer de 2500 à 5000 membres d'ici la fin de l'année.

La cotisation est minime (il me semble que le minimum c'est 10€) et ils sont très utiles au logiciel libre en France, je vous encourage donc à les aider en devenant membre, les cotisations servent entre autres choses à payer des permanents super actifs.

DEVENIR MEMBRE DE L'APRIL

Si vous voulez promouvoir l'april, vous pouvez aussi installer une de leurs bannières sur votre site web (comme dans la barre latérale de mon blog). Si vous voulez avoir une rotation des différentes bannières disponible, voilà une petite fonction PHP pour ça:



function pubApril($nom) {
$nom = str_replace(' ', '+', $nom);
$url = array(
'http://www.april.org/files/association/documents/bannieres/banniereadm.php?name='.$nom,
'http://www.april.org/files/association/documents/bannieres/banniereadm2.php?name='.$nom,
'http://www.april.org/files/association/documents/bannieres/banniereadm3.php?name='.$nom,
'http://www.april.org/files/association/documents/bannieres/banniereadm4.php',
'http://www.april.org/files/association/documents/bannieres/banniereadm5.php',
'http://www.april.org/files/association/documents/bannieres/banniereadm6.php',
);

echo '<p id="pubApril"><a href="http://www.april.org/adherer"><img src="'.$url[array_rand($url, 1)].'" alt="Promouvoir et soutenir le logiciel libre"/></a></p>';
}

pubApril('Pascal Chevrel');

jeudi 30 octobre 2008

Ubuntu et Mozilla à la Villette les 29 et 30 novembre

La dernière version d'Ubuntu, la 8.10, appelée Intrepid Ibex, est sortie aujourd'hui.

De nombreuses fêtes et événements sont prévus ce mois-ci pour faire découvrir Ubuntu dans sa nouvelle version, pour la région parisienne, ça se passera à la cité des sciences de la Villette les 29 et 30 novembre.

L'événement est organisé par l'équipe francophone d'Ubuntu-party qui nous a gentiment proposé de participer à l'événement avec notre propre salle Mozilla (l'April sera aussi de la partie, une bonne occasion pour cotiser à cette assoce de défense et promotion du libre!).

Un grand merci donc à Olive pour l'invitation!!

Vous pourrez donc rencontrer toutes les assoces francophones mozilla (mozilla europe, xulfr, frenchmozilla, geckozone) lors de cet événement et venir discuter avec nous de tous les sujets liés au libre et à mozilla en général (de la documentation au code en passant par la promotion...).

On est tous en train de préparer un programme, avec des confs, des ateliers, des dégustations de gâteaux au chocolat... ;) j'en parlerai régulièrement sur ce blog dans les semaines à venir. On montera peut être aussi un petit site web provisoire pour aider à la logistique.

Si vous êtes sur la région parisienne et que vous avez envie de nous aider à organiser tout ça, n'hésitez pas! Ça peut être une bonne manière de participer à un projet libre et ça ne requiert pas de connaissances techniques particulières!!!

vendredi 26 septembre 2008

Faites un don à Dotclear

Dotclear

Dotclear a besoin d'aide pour continuer son développement, une campagne de dons a été lancée, voici plus de détails:

Dotclear a besoin de vous, première partie

Pour ma part, c'est fait. J'engage tous ceux qui aiment le libre (utilisateurs ou non de Dotclear) à les aider, Dotclear est un magnifique projet libre francophone qui le mérite !

mardi 5 août 2008

Passage à dotclear 2

Le blog est maintenant propulsé par Dotclear 2, je reste avec le thème par défaut pour le moment.

jeudi 6 décembre 2007

Vista partout, c'est pas gagné...

Il y a un peu moins d'un mois, j'ai acheté un nouveau portable, l'ancien commençant à donner de sérieux signes de fatigue (il faut dire qu'il était allumé 14h par jour depuis deux ans pratiquement 7j/7 et qu'il a pas mal voyagé). Ce nouveau portable était bien sûr livré avec Vista.

Hier j'ai acheté un nouvel ordinateur tour, un HP à 700€ chez Carrouf avec un magnifique écran 22". Il était aussi livré avec Vista. Cet ordinateur n'est pas pour moi mais pour ma sœur avec qui je travaille et il vient remplacer son vénérable P4 qui faisait depuis longtemps un bruit de tracteur et qui lui aussi commençait à déconner.

La première chose que j'ai faite pour ces deux machines, c'est d'installer un double-boot Ubuntu. Je n'efface pas Vista, après tout même si nous ne nous en servons pas, nous avons payé pour et si un jour on en a besoin pour un logiciel spécifique, on sera content de le trouver.

Je suis sous Linux depuis deux ans, mais ça fait bien 7 ans que j'essayais de passer sous Linux. A chaque fois que j'ai été sur le point de passer à linux, une nouvelle version de Windows (95, 98, XP) est sortie et a suffisemment répondu à mes attentes pour rester sur Windows, jusqu'il y a deux ans.

Vista, malgré ses qualités, n'a pas réussi à me convaincre et ma sœur est ravie d'être passée à Ubuntu depuis septembre, de toute manière ce qui est important pour elle, c'est son Firefox et surtout son Thunderbird le reste lui importe peu, et pour le peu de bureautique qu'elle fait openoffice lui suffit. Elle est l'illustration même de pourquoi il est important d'avoir des applications libres multiplateforme, elle n'est pas prisonnière d'un OS, d'ailleurs il ne lui a pas fallu plus de 3 jours pour maîtriser Ubuntu pratiquement aussi bien que Windows qu'elle utilisait depuis 15 ans (merci Gnome!).

Les applis Windows sans équivalent Linux? Nous en avons besoin pour notre PME effectivement, mais nous n'avons pas besoin d'avoir Windows et le pack Office sur tous nos postes pour ça, les licences ça coûte. La solution que j'ai trouvée est simplissime, sur notre réseau 4 postes on a une machine windows et quand l'un de nous a besoin d'une appli spécifique (souvent Winfax ou faire un devis sur notre appli maison Access 97 de 10 ans d'âge ;) ), on prend le contrôle du poste Windows via VNC. Simple, efficace, économique, parfaitement adapté à une TPE.

Linux est dans mon cas assez mûr pour une utilisation bureautique plus fiable, plus agréable et plus efficace que ce que m'offre Microsoft, Vista n'a pas changé la donne et je suis prêt à parier que c'est le cas pour énormément de monde. Linux pour tous? Non, il faut encore être un geek pour gérer le bousin, mais c'est désormais accessible au geek windowsien que j'étais, les utilisateurs avancés de Windows peuvent désormais passer sans problème à Linux et y faire passer leur famille (ah ne plus avoir à passer le soir en catastrophe chez le cousin pour régler un problème de virus/spyware/plantage !!!).

Pour moi c'est Ubuntu, pour d'autres c'est Mandriva et pour d'autre Suse peut être. L'alternative est là et il y a à mon avis un potentiel pour passer à une part de marché équivalente à celle du mac d'ici deux ans.

lundi 15 octobre 2007

Nouveau site web Mandriva

Avec la sortie de sa version Mandriva, le site web de l'entreprise a été rénové. Etant donné que j'avais été très critique envers la version précédente mandriva.com face à ubuntu.com (et que ce billet avait eu un écho dépassant le cadre de ce blog), il est interressant de voir quelles leçons ont été tirées dans cette mise à jour du site.

Voici la page d'accueil (lien mandriva.com) :

A comparer avec l'ancienne page d'accueil :

Évidemment, il n'y a pas photo. La nouvelle page d'accueil est graphiquement à des années lumières de l'ancienne version (avec un joli dégradé de bleu et une palette basée sur les bleus/oranges/verts qui me rappelle quelque chose ;) ). Pour faire court, une grande partie des critiques et suggestions que j'avais émises dans mon précédent billet ont été prises en compte. Le site n'est pas parfait, il n'est plus qu'en anglais, mais il est sans aucun doute une bien meilleure vitrine que ne l'était l'ancien site, qui met en valeur les produits phares, ne cache plus la version gratuite et a gagné énormément en visibilité. Le reste du site a été mis dans un dossier "archives" et je pense que la migration des documents et la localisation se fera petit à petit.

Le concept de club est aussi quasiment abandonné, les forums sont désormais à part, le wiki des utilisateurs a énormément évolué... Bref, Mandriva est maintenant à l'écoute des critiques externes et des demandes de ses utilisateurs, ce qui est une très bonne chose et plutôt bon signe pour l'avenir de la distribution.

dimanche 29 juillet 2007

Nouveau dictionnaire français 2007 pour Thunderbird/OpenOffice/Firefox

Grande nouvelle pour la bureautique libre francophone !

Nous avons enfin un dictionnaire pour la correction orthographique mis à jour et compatible Mozilla (et OpenOffice), ceci grâce à l'énorme travail de plus d'un an de Vazkor.

Non seulement ce dictionnaire est de bien meilleure qualité que l'ancien, mais en plus Vazkor a réussit à convaincre l'auteur original (Christophe Pythoud ) de passer son dictionnaire en tri-licence (MPL/GPL/LGPL) ce qui permettra de l'inclure directement dans Firefox et Thunderbird (et probablement OpenOffice).

C'est un énorme progrès, un grand merci donc à Vazkor et Christophe Pythoud pour avoir créé un dictionnaire francophone de grande qualité et intégrable directement dans les logiciels libres de bureautique les plus utilisés !

Dictionnaire français pour OpenOffice.org et Mozilla (version 2007)

dimanche 20 mai 2007

Infos diverses

  • La région d'Andalousie (qui finance déjà une distribution linux basée sur Debian appelée Guadalinex) a annoncé qu'elle va investir 15,1 millions d'euros dans des projets de logiciels libres destinés à améliorer la gestion des mairies de la région, 224 projets libres profiteront de ce financement.
  • La Délégation Générale de l'Armement (DGA) et le ministère de la défense travaillent sur l'amélioration de Thunderbird afin de lui ajouter des fonctionnalités de sécurité spécifique aux environnements sensibles. Ces améliorations se feront via des extensions et certaines pourraient même être intégrées directement dans Thunderbird, plus d'infos sur le portail Milimail
  • Mandriva a levé 3 millions d'euros, ce qui est une bonne nouvelle, plus d'infos sur leur blog : raising cash

mardi 20 mars 2007

mandriva.com face à ubuntu.com

Attention, billet polémique et j'assume ;)

Il y a quelques jours, j'ai visité le site de Mandriva, j'avoue que je n'y étais pas allé depuis... quelques années. En fait, Mandriva doit être la première distribution que j'ai essayé vers 1999 mais à l'époque Linux était tout sauf mature sur le poste de travail et ce n'est que depuis un peu moins d'un an et demi que je suis passé définitivement à Linux, grâce à Ubuntu. Je suis un utilisateur Ubuntu critique, mais globalement assez satisfait. Ubuntu, c'est pour moi le projet le plus proche de Mozilla dans ses objectifs, son approche communautaire originale et son analyse des besoins des utilisateurs.

Lire la suite...

samedi 10 février 2007

Canaux de distributions et logiciels libres : le cas Firefox

(attention, billet long pour les lecteurs motivés ;) )

Petite insomnie, donc plutôt que de perdre mon temps à attendre le sommeil en me retournant dans le lit, faisons travailler nos neurones et faire vivre ce blog qui est un peu ralenti ces derniers mois ;) Quelques réflexions personnelles donc sur le marché des navigateurs et l'accès aux canaux de distribution pour un projet de logiciel libre.

La récente sortie de Vista en grandes pompes rappelle que la grande force de Microsoft, de par leur situation de monopole sur les systèmes d'exploitation, est la distribution de logiciels. Une étude de Xiti sur janvier nous rappelle cruellement que Windows, toutes versions confondues, représente 95,64% des internautes.

Internet Explorer est fourni avec Windows et est donc disponible sur la quasi totalité du parc installé ou en vente. Dans une situation de monopole de fait, la communauté Mozilla a pourtant réussi à gagner des parts de marché plus que significatives et à bouleverser les plans du géant de Redmond pour internet (reprise du développement d'IE avec des fonctionnalités copiées sur Firefox, sortie d'IE7 pour XPSP2 alors qu'il devait être réservé à Vista). Avec une moyenne de 15% de navigateurs gecko dans le monde et des chiffres nettement plus élevés en Europe, le pari est pourtant loin d'être gagné si l'on veut rétablir un équilibre sur le marché. Rappelons que la fondation Mozilla a été créée pour rétablir le choix et l'innovation sur internet, Firefox est donc un outil (comme l'a été Mozilla Suite à une époque) pour rétablir une situation de concurrence sur le marché des navigateurs. Il n'est pas question de remplacer IE par Firefox, c'est d'une part mécaniquement impossible avec 95% des internautes sous Windows, et d'autre part devenir calife à la place du calife ne ferait pas beaucoup avancer le schmilblick. Par contre, faire baisser substantiellement la part de marché d'Internet Explorer permettrait de pérenniser un web ouvert à tous, quel que soit son système d'exploitation et navigateur. Dans l'idéal, IE serait en dessous de 50% et les autres navigateurs se partageraient les autres 50% avec Firefox en fer de lance.

En d'autres termes, on est tous là pour sauver le web et ça passe par l'obtention de parts de marchés et donc par l'accès aux canaux de distribution pour le logiciel libre. Firefox est la problématique du projet Mozilla, mais c'est largement transposable aux autres projets évoluant sur des marchés fermés liés aux application du bureau ou au bureau lui-même (Thunderbird, OpenOffice et Ubuntu viennent à l'esprit).

Avant de chercher des canaux de distribution, il faut d'abord définir à qui on veut s'adresser car selon les personnes auxquelles on s'adresse, le canal sera différent. Vous me direz "facile, on s'adresse à tous les internautes" et dans un sens vous auriez raison, mais la réalité est plus complexe. Tous les internautes ne sont pas notre cible immédiate car il existe des facteurs limitatifs qui limitent la population atteignable. Il faut donc déterminer dans le marché de l'internet à quelles parties de la population nous sommes capables de nous diriger, c'est ce qu'on appelle la segmentation du marché. Une fois ces segments identifiés, il faut choisir lesquels on va traiter, c'est ce qu'on appelle le ciblage.

Notez que la définition des segments et des cibles ne signifie pas que des segments de marché sont abandonnés, le marché évolue, le logiciel aussi et des facteurs limitatifs actuels peuvent disparaître dans l'avenir ou dépendre de nos parts de marché.

Quelques exemples de facteurs limitatifs :

  • Nous n'avons pas de Firefox dans la langue de l'internaute (hindi ou thaï par exemple)
  • Pour installer un nouveau navigateur il faut avoir le contrôle physique et technique de sa machine
  • Si les sites que visite l'internaute ne fonctionnent pas dans Firefox, nous ne répondons pas à ses besoins. Problème du respect des standards ouverts du web ou bien du manque de certains certificats racines régionaux dans Firefox par exemple.

Dans l'état actuel des choses, des personnes peuvent vouloir installer Firefox mais ne pas le pouvoir car par exemple leur prestataire technique refuse de supporter un navigateur marginal sur la plateforme qu'ils maintiennent. Une mairie nous a par exemple expliqué à Solutions Linux que leur prestataire externe qui leur a vendu une solution Microsoft refuse d'installer Firefox sur leurs terminaux et qu'ils doivent donc ruser avec des versions de Firefox portable sur clef USB...

Le marché auquel nous nous adressons est donc celui des internautes voulant et pouvant installer un navigateur alternatif. Dans ce marché, on peut déterminer de nombreux segments auxquels s'adresser, segments eux mêmes composés de sous-segments, les sous-segments les plus spécifiques étant des niches. Bien entendu, ces segments peuvent se chevaucher. Quelques exemples de segmentations possibles :

  • segmentation professionnels vs. particuliers
  • segmentation par tranche d'âge et par sexe (segmentation démographique)
  • segmentation par catégorie professionnelle
  • segmentation par système d'exploitation
  • segmentation linguistique ou géographique
  • ...

Une fois cette réflexion sur l'état du marché effectuée, on décide de cibler certains segments selon ses capacités à les traiter. De nombreuses techniques existent pour prendre ces décisions. Cela passe par une estimation de ses forces et faiblesse ainsi que celles de ses concurrents (analyse SWOT), une analyse dans le temps du positionnement sur le marché de son logiciel par rapport à celui de la concurrence (comparer les courbes de vie des deux logiciels), l'utilisation de la loi de Pareto pour estimer le ratio effort nécessaire / résultat quantifié... Enfin bref, on cherche à définir les cibles les plus cohérentes possibles.

Les cibles étant définies, on peut étudier quels canaux de distribution existants ou à créer permettent de mettre Firefox à la disposition de ces personnes.

Les canaux de distribution de Firefox sont actuellement essentiellement ceux-ci :

  • nos sites de téléchargement
  • le bouche à oreille, de très loin le canal plus important et le plus ancien pour le libre. Typiquement, je vais installer Firefox chez mes proches.
  • l'intégration directe dans les distributions Linux.
  • les CD des journaux informatiques
  • les kits de connexion des FAI (Free par exemple)
  • les partenariats formels de distribution (inclusion dans le Google pack, livré avec Real...)
  • les opérations de co-valorisation (co-branding). Soit sur des opérations événementielles comme le Joga Companion pendant la coupe du monde de footbal, ou bien récemment sur une opération produit comme l'extension de gestion des photos Kodak Companion

La co-valorisation est une pratique récente et utilise avec intelligence le mécanisme des extensions de Firefox mais c'est quelque chose qu'on fait avec succès communautairement depuis des années lorsqu'on fait passer un développeur web à Firefox grâce en fait à la web developer toolbar ou plus récemment à Firebug. Dans la co-valorisation grand public, la notoriété de la marque associée est juste un facteur plus important que lorsqu'on s'adresse à une niche technique comme les développeurs. On peut ajouter que les distributions Linux sont aussi souvent basés sur la co-valorisation car ce qui fait la valeur d'une distro c'est le mélange réussi ou non de composants provenant de nombreux projets (l'upstream). La qualité et l'intelligence du mélange permettant de s'adresser à des utilisateurs différents. Au passage, je préfère utiliser le terme co-valorisation au terme américain co-branding car la valeur de la marque (brand en anglais) n'est qu'un élément de la valeur globale.

Pour Joga, Mozilla a essayé d'atteindre les fans de foot, pour Kodak, Firefox essaye d'atteindre le grand public ayant un appareil numérique et voulant développer/stocker des photos via internet. Dans les deux cas, Firefox bénéficie de nouveaux canaux de distribution web (le site web de Joga, les liens vers le site mozilla dans la presse...) et peut être éventuellement physique avec Kodak s'ils décident d'inclure Firefox avec l'extension Kodak sur des CD d'installation des appareils photo Kodak par exemple.

Actuellement, je pense qu'en dehors du libre professionnel (RedHat, Mysql...) où ces méthodes de travail sont connues et courantes, le projet Mozilla est probablement le projet tirant le mieux partie de ses canaux de distribution existant et capable d'en créer de nouveaux directement ou indirectement. Ubuntu n'est pas loin derrière et s'inspire clairement et avec intelligence des stratégies Mozilla. On notera d'ailleurs que l'objectif de la distribution Ubuntu est très similaire à celui de la fondation Mozilla, combattre les monopoles propriétaires et créer du logiciel libre utilisable et utilisé par monsieur et madame tout le monde.

D'autres canaux de distribution sont possibles, les versions portables de Firefox/Thunderbird sur des clefs USB comme U3 ou la Framakey sont un nouveau canal de distribution pour le libre. Le déploiement en entreprise est aussi un autre vecteur de diffusion (et a l'avantage de faire vivre des SSLL pour gérer ça). Mozilla en tant que plateforme peut aussi être un vecteur d'introduction dans les intranets. Je pense aussi que le gain de parts de marché nous donnera un jour accès au marché OEM des constructeurs de PC, même si dans ce domaine les choses sont plus difficiles car les constructeurs sont en général dépendants de Microsoft.

Actuellement, tous les efforts du projets visent d'une part à faire disparaître les facteurs limitatifs afin de maximiser l'efficacité de nos canaux traditionnels et d'autre part, découvrir de nouveaux canaux de distribution pour atteindre ceux qui n'ont jamais entendu parler de Firefox. La fenêtre d'opportunité est étroite, IE7 et Vista viennent de sortir et nombreux découvrent ou redécouvrent qu'il est possible de changer de système d'exploitation et de navigateur. N'oublions pas que la grande majorité des internautes actuels se sont mis à l'informatique depuis la sortie de Windows XP et IE6, ils n'ont jamais connu autre chose et réellement pensé à l'après XP.

Je pense que le libre a une période de 1 an à 2 ans maximum pour atteindre une masse critique visible auprès du grand public. Passé la migration de XP à Vista il sera plus difficile de gagner des parts de marché et d'imposer le libre comme une alternative crédible au propriétaire. La multiplication des canaux de distribution pour le libre est donc une des clefs de son avenir en tant qu'alternative crédible au monopole propriétaire actuel.

vendredi 10 novembre 2006

Mon dictionnaire n'est pas mélomane

Trouvé sur geckozone, voilà ce que nous propose le dictionnaire de Thunderbird/Openoffice comme correction pour Mozart, Le libre c'est sexe :) :

Phpmyvisites 2.2 final

Phpmyvisites 2.2 final est sorti

Pour ceux qui ne connaîtraient pas, c'est un outil d'analyse opensource français des visites sur un site web, l'interface est claire et sympa, il y a des options intéressantes. Parmi les nouveautés, il y a la possibilité de générer des PDFs et une vitesse de calcul des pages un peu améliorée.

mardi 11 juillet 2006

Lotus Notes disponible pour Linux

IBM vient d'annoncer que son logiciel de messagerie et de travail collaboratif, Lotus Notes, est désormais disponible pour Linux.

New IBM Lotus Notes client for Linux opens new platform for customers, heralds new client strategy

Après avoir ajouté récemment le support de l'OpenDocument (format de fichiers par défaut d'OpenOffice) à Lotus Notes, IBM porte désormais son logiciel entrperise phare vers Linux :

We know despite the interest in Linux desktops, sometimes the biggest constraint and the biggest 'blocker' for customers is the lack of core enterprise applications that run on Linux,” says Fontaine. “By releasing our largest mass-market product on Linux today, and with Linux-ready Sametime 7.5 just around the corner, we’re proving our commitment to Linux with core products and giving these customers confidence to move forward. We’re also giving our Business Partner community a basis for approaching companies with Linux strategies. And we’re really setting ourselves apart from our competition, because Linux is a platform Microsoft is not likely to ever support.

Il est donc déosrmais envisageable, particulièrement en France où lotus Notes est très utilisé, d'avoir un poste sous Linux + openOffice + Firefox + LotusNotes, ce qui doit correspondre à la quasi totalité des besoins de très nombreuses entreprises.

On voit se préparer, notamment dans les administrations européennes, une énorme bataille entre d'une part Microsoft avec sa prochaine offre Vista/Exchange/Office/IE7, et d'autre part les grands acteurs du libre alliés à IBM/Sun qui proposeront du Linux/OpenOffice/Notes/Firefox.

Personnellement je m'attends à voir très rapidement passer Java en opensource.

lundi 5 décembre 2005

Journées du Libre à Montpellier

Je serai présent aux Journées du Libre à Montpellier ce vendredi où je ferai une démo de Firefox et Thunderbird suivie d'une conférence sur Firefox (bilan depuis un an, nouveauté de Firefox 1.5, projets pour 2006, présentation de Mozilla Europe...).

jeudi 3 novembre 2005

Open-source magazine N°1

Un nouveau magazine des logiciels libres sur toutes les plateformes (enfin un qui ne se limite pas qu'à linux quand ce n'est pas à la distribution linux préférée de la rédaction !) vioent de sortir, il s'agit de OpenSource magazine (4€)

J'ai pas encore eu le temps d'aller chez mon libraire voir s'il est dispo, surtout qu'il y a un article sur firefox, mais ça ne saurait tarder :)

- page 1 de 2