Les raisons pour lesquelles j'ai décidé de visiter le site de Mandriva sont en fait multiples. La première est que j'ai entendu beaucoup de bien de la future Mandriva 2007 sur les forums d'Ubuntu-fr (eh oui !), la seconde est que le bureau de Mozilla Europe est dans les locaux de Mandriva et j'avoue que j'avais un peu honte de n'être même pas allé voir le site des gens avec qui je prends le café (au passage les gens sont très sympas chez Mandriva) et la dernière raison est que j'ai voulu voir s'il y avait de bonnes idées à piquer pour nos propres sites ;)

Je suis pile la cible potentielle de Mandriva: je suis déjà sous Linux, j'ai entendu récemment du bien de la version 2007, j'ai un a priori positif envers une distribution française (oui, je suis chauvin ;) ) qui suppose donc aussi un très bon support dans ma langue, je bosse dans leur immeuble et j'ai des amis geeks sous Mandriva que je pourrais embêter en cas de problème.

Résultat des courses? Le site web m'a fait littéralement fuir. Il est confus, hideux, bugué et il ne remplit aucune des tâches de base auxquelles on pourrait s'attendre. Il est inévitable de faire la comparaison avec Ubuntu.com car c'est la distribution qui est sur le même segment de marché que Mandriva (pas sûr qu'ils s'en rendent compte) et qui lui a piqué sa place de distribution grand public pour le bureau.

Comparons la page d'accueil des deux sites (ctrl+cliquez sur les vignettes pour les ouvrir dans des onglets):

Mandriva

Ubuntu

Première constatation visuelle, Mandriva, en 2007, est conçu pour un affichage fixe en 800x600 sans scroll ! Le site Ubuntu lui tire parti de mon écran large avec un design CSS élastique qui s'affiche aussi bien en 800 qu'en 1280. On a d'un côté un contenu aéré qui met en valeur les différentes sections (règle de base visuelle, pour mettre en avant un élément, il faut du vide autour...) et de l'autre un espace bourré d'informations et de rollovers pour afficher des menus supplémentaires.

Deuxième constatation qui m'a sidéré, le site est en anglais ! Je n'ai pas été dirigé automatiquement vers la version française du site alors que je visite le site avec un Firefox en français. Si je veux du français, je dois manuellement cliquer sur le menu 'language' et choisir French. Totalement impardonnable pour une distribution française et un site qui se veut multilingue. Je dis bien, qui se veut, et pas qui est, car plusieurs langues du menu s'affichent en anglais, l'espagnol par exemple.

Au passage, le petit détail bas de gamme, le favicon de Mandriva est déformé, je jette un oeil sur le code et je découvre qu'en fait le fichier image n'est pas à la bonne taille (favicon mandriva), qu'est-ce que ça coûte de faire un favicon en 16x16 qui affichera un beau logo dans les marque pages de tous leurs clients plutôt qu'une étoile pixelisée? Rien. Juste un petit rappel sur le fait que ce que je critique n'est pas une question de budget entre les deux entreprises, c'est une question de choix et de soin des détails.

Bien, quels sont les rôles principal de la page d'accueil d'une entreprise du libre désirant gagner des utilisateurs finaux?

  1. Faire télécharger le logiciel phare
  2. Mettre en avant la communauté
  3. Donner accès à la documentation
  4. Présenter son actualité

Un message simple en fait : "Nous sommes Mandriva, nous faisons une distribution Linux, la communauté et la doc sont cool, essayez-nous."

Prenons 3 des projets les plus populaires du moment (dont un non libre) qui ont pour cible un large public et regardons ce qu'on trouve en page d'accueil :

Maintenant essayez de télécharger l'équivalent d'Ubuntu Edgy chez Mandriva, bonne chance !

  1. cliquez sur 'téléchargements'
  2. vous arrivez sur la page de téléchargements
  3. cliquez sur téléchargez la Mandriva One gratuitement
  4. vous arrivez sur la page Mandrivaone avec une énorme bannière pour le club Mandriva payant. Le lien "télécharger la MandrivaOne" est toujours là, vous cliquez donc une deuxième fois dessus et vous vous retrouvez sur la même page
  5. vous descendez donc dans la page et là tout est en anglais (je rappelle que je suis sur la page de téléchargement française du produit phare d'une distribution linux française), on vous parle de 'torrents' et on vous dit d'installer un logiciel depuis un autre site en anglais puis de revenir faire le téléchargement. Plus bas encore dans la page on trouve des "FTP and HTTP mirrors".

Question : Un utilisateur Windows moyen s'y retrouverait-il ? non.

Chez Ubuntu, gros lien en page d'accueil, vraie page de téléchargement hyper claire avec les vraies bonnes cases à cocher "version serveur ou bureautique?", "Ordinateur PowerPC Mac ou PC?", "le serveur le plus proche de votre maison c'est France, Allemagne...?". Je choisis PC 32 bits, desktop et France et le téléchargement commence, pas de bittorrent, l'option d'achat d'une version boîte est complètement en arrière-plan, c'est simple, ça marche et on a pas essayé de me vendre des chaussettes pendant le processus. Chez Canonical on veut que je devienne un utilisateur Ubuntu, chez Mandriva on veut que j'adhère à leur club payant.

Un message clair et simple par page, si je clique sur "téléchargement gratuit" et que je vois une bannière pour un abonnement payant, la conclusion que j'en tire c'est qu'on me prend ouvertement pour un pigeon.

On me dira que Mandriva c'est du professionnel maintenant, que leur cible principale c'est les entreprises. Bien, allons voir la section entreprise. Premier sourire, le même gif animé que dans la partie communauté (franchement, un gif animé...) dans la colonne de gauche propose un abonnement à un magazine Linux anglais. Vous pensez que le directeur informatique qui vient acheter du service professionnel est concerné par un abonnement à une revue informatique grand public à l'étranger? Pourquoi pas lui proposer télé-poche tant qu'on y est? On est pile dans la section destinée à des clients et les liens "acheter" sont en petite typo bleu sur fond bleu, j'ai failli le louper celui-là. Donc le retraité a droit à des bannières de pub énormes pour lui soutirer 20€ alors que pour le directeur informatique qui vient lui pour du business il faut examiner le site à la loupe pour trouver les liens d'achats. Absurde. Dans le même genre, le gif animé pour du "multi-network firewall 2" dans les pages pour utilisateur final, ça aussi c'est bien ciblé.

Pourquoi est-ce qu'on voit tous les hébergeurs proposer de l'Ubuntu serveur dans leur offre ? Tout simplement parce qu'ils veulent proposer à leur client ce qu'ils utilisent chez eux. La force marketing du libre c'est sa communauté, c'est encore plus vrai pour Mandriva qui ne joue pas dans la même catégorie que Redhat, ses représentants ce sont ses utilisateurs, ce sont eux qui entretiennent le buzz, qui conseillent Mandriva dans leur entreprise, qui font avancer la base de connaissances. Pourquoi la presse informatique parle d'Ubuntu? Parce qu'elle gagne des vrais utilisateurs, des gens qui utilisaient windows avant. Pas de part de marché, pas de presse favorable. Au passage, combien de journalistes informatiques sont sous Mandriva? Parce que les journalistes, c'est aussi des utilisateurs avancés et ils parlent aussi en priorité de ce qu'ils utilisent.

J'ai voulu trouver les forums Mandriva, ça m'a pris une bonne vingtaine de clics où à chaque page visitée on a essayé de me vendre quelque chose. Vendre du support même sur les pages communauté, faut oser ! En fait, pour trouver facilement les forums phpBB de Mandriva, il vaut mieux utiliser Google. Evidemment, même la partie française des forums a une interface en anglais, avec des drapeaux pour indentifier les langues (on ne met *jamais* de signes d'appartenance nationale pour identifier une langue, je peux parler allemand et être autrichien, français et être belge...). Je clique sur search pour voir si des gens utilisent le même portable que moi sous Mandriva, manque de pot, la recherche est réservée au membres du club. Evidemment, côté Ubuntu, la recherche est ouverte à tous, en fait c'est comme ça sur tous les forums libres que je connais.

Un forum IRC peut-être ? Eh bien non, on a sur freenode que le canal #mandriva et #mandriva-br, 9 ans d'existence et pas de canal en français ? Côté Ubuntu vous avez #ubuntu-fr, #ubuntu-es, #ubuntu-cz... Vous ne parlez ni anglais ni portugais ? Circulez, ya rien à voir !

A propos, voici le titre du canal #Ubuntu-fr :

Salon Ubuntu francophone | UTF-8 | Dites bonjour en entrant | Lisez la documentation : http://doc.ubuntu-fr.org | Beryl/Compiz ici -> #ubuntu-fr-testing | Bonne humeur obligatoire | Pas de SMS | Relisez vous | Copiez-coller sur http://paste.ubuntu-nl.org

et voici le titre du canal #mandriva :

Welcome to the 'OFFICIAL' Mandriva help channel | Behave nice | ENGLISH ONLY! | P2P is OFFTOPIC | NO FOUL LANGUAGE | Please use http://rafb.net/paste/ for pastes over 5 lines | Forum & FAQs: http://linuxfornewbies.org/forum | EasyUrpmi: http://urpmi-addmedia.org/ | We do NOT support distros other than Mandriva.

A votre avis, dans quel canal j'ai envie je rester? Si je dis que j'utilise Ubuntu on va me kicker du canal Mandriva?

(mise à jour : le canal #mandrivafr existe et est plus amical que le canal officiel, je ne sais pas pourquoi je ne l'ai pas trouvé hier. Ceci dit, les cancaux IRC ne sont pas du tout mis en avant sur mandriva.com, alors que la liste Ubuntu est très facile à trouver)

Il y aurait énormément de choses à dire, rien que la page d'accueil est un sketch avec son lien International qui mène vers une page vide, le lien Emplois qui a des annonces périmées d'un an...

Si je devais refaire ce site, moi je ferais un truc dans ce genre : français c'est

  • un visuel actuel, parce que là...
  • des sites complètement séparés pour la vente en entreprise et la distribution grand public
  • design minimaliste, contenu minimaliste et le vieux contenu dans un sous-domaine archive.mandriva.com, quitte a remigrer petit à petit du vieux contenu mis à jour. Sur un site multilingue, trop de contenu tue le contenu.
  • il faut déléguer les sites communautaires à la communauté, honnêtement, ils gèreront ça mieux. Un forum multilingue centralisé c'est con et ça marche mal. Le forum ubuntu-fr a 3 fois plus de messages, presque autant de membres et il n'a que 2 ans d'existence. Comment vous allez rajouter de l'arabe ou de l'hébreu dans une interface LTR?
  • il faut avoir un vrai site français à jour, la base de Mandriva c'est la France, vouloir se la jouer "à l'américaine" c'est idiot, les américains par définition le feront bien mieux. La communauté du libre française est une des plus importantes au monde, se couper de sa propre communauté c'est aller dans le mur
  • le club mandriva, pour ce que j'en ai vu, j'ai pas envie d'en faire partie...
  • des vrais illustrations et des vrais photos de vrais employés, parce que les photos "corporate" tirées d'un site de photos libres de droit, on voit les mêmes dans les kits graphiques de tous les CMS pour faire des sites d'agence immobilières...
  • téléchargements, téléchargements, tééléchargements
  • un site, un objectif principal. C'est pour ça qu'on a des sites différents pour la doc développeur, pour les extensions, pour le projet, pour le grand public, pour la promotion, pour les événements... Un site ne peut pas tout regrouper, c'est ingérable techniquement, humainement.
  • il faut soigner les pages clefs : page d'accueil, page produits, page communauté.

Le CMS qu'ils utilisent (eZpublish) n'est peut être pas le plus adapté mais quand même, une page de téléchargement même pas entièrement en français pour *la* distribution française, là c'est digne de "totalement crétin".

Voilà, j'ai fini de taper sur Mandriva, leur site web et leur positionnement bizarre, je rappelle aux éventuels commentateurs que je ne juge pas la qualité de leur distro, mais uniquement leur site web et l'approche communautaire associée que je trouve nuls. Je trouve désolant qu'une distribution historique soit reléguée en deuxième division (voire pire) à cause en partie d'une communication web disons...confuse, chers voisins, nous avons des petits guide des bonnes pratiques Web Opquast au bureau, juste à côté de la machine à café ;)

Et si Mandriva adoptait une stratégie à la Ubuntu pour leur version grand public, ça ne rendrait pas leur branche pro plus crédible?