Firefox 3.6.4 est sorti, le Firefox anti plantage Flash

Firefox 3.6.4 est sorti hier soir et en dehors des habituelles corrections de stabilité et de sécurité que nous intégrons dans ces versions mineures, cette version intègre une nouvelle technologie qui a été rétro-portée du future Firefox 4 en développement: l'isolation des plugins Flash, Quicktime et Silverlight dans un processus à part.

Cette fonctionnalité dans 3.6.4 est disponible pour Linux et Windows, les utilisateurs de Mac devront attendre Firefox 4 car les changements architecturaux nécessaires ne sont pas rétro-portables sur ce système du trunk à la version 3.6 aussi facilement.

Concrètement qu'est-ce que ça veut dire pour l'utilisateur ?

Lorsqu'une page contient du flash (une vidéo, un jeu, une bannière de publicité...), ce plugin est mis dans un processus séparé appelé plugin-container. Si Flash plante, Firefox n'est plus emporté dans son plantage et il suffit de recharger l'onglet pour que Flash soit rechargé (je crois me souvenir qu'un tiers des plantages de Firefox sont en fait des plantages de Flash et vu la qualité de la version Flash de Linux, c'est probablement beaucoup plus sur notre OS de prédilextion !).

Voici une capture écran d'un flash planté:

On peut faire un petit test amusant, lancez un des jeux flash ultra populaires sous Facebook comme Happy Aquarium our Farmville par exemple, jouez avec une dizaine de minutes et ouvrez votre gestionnaire de processus, voici ce que ça donne chez moi:

  • Firefox : 35Mo
  • plugin-container (= Flash) :  175Mo
Oui, vous avez bien lu, un simple petit jeu en Flash mal codé peut bouffer 175Mo !!! Jusqu'à il y a peu, on aurait accusé à tort Firefox d'être le consommateur de cette mémoire, maintenant le coupable est clair et on peut même tuer le processus pour récupérer cette mémoire rapidement :)

C'est la première fois qu'on fait un rétroportage d'une techno du prochain Firefox sur la version actuellement distribuée de Firefox, ça n'a pas été facile du tout à tous les niveaux (développeurs, contrôle qualité, traducteurs, web...) mais l'incroyable gain en stabilité que cela apporte à nos 400 millions d'utilisateurs (surtout sous Linux) explique pourquoi nous avons pris la décision de ne pas attendre Firefox 4 pour proposer cette amélioration à tous.

Haut de page