IE7 ne changera probablement rien à l'adoption de Firefox

Il y a quelques mois, Microsoft a annoncé qu'il reprenait le développement d'Internet Explorer, totalement abandonné jusqu'alors, et qu'une version beta d'Internet Explorer 7 sortirait cet été.

Depuis je lis un peu partout dans les forums qu'IE7 sera la huitième merveille du monde, qu'il vaut mieux attendre IE7 plutôt que passer à Firefox et que Firefox sera dépassé technologiquement dès que IE7 sortira car Microsoft peut mettre s'il le veut 200 développeurs sur le projet.

Remettons les choses un peu en place.

Tout d'abord, même Microsoft ne peut pas mettre 200 développeurs sur IE7 du jour au lendemain pour la bonne raison qu'il n'y a pas 200 spécialistes de haut niveau dans ce domaine dans le monde !

Evidemment, Microsoft peut mettre 200 développeurs C de très bon niveau sur un projet s'il le veut, maintenant "développeur" c'est pas une profession magique, c'est comme "sportif", on peux mettre 200 sportifs à la natation, si leur spécialité c'est le football ou le tennis, il leur faudra un bout de temps pour devenir des nageurs de bon niveau. Microsoft a abandonné ce marché en 2001, depuis les spécialistes qui bossaient sur ces technologies se sont soit reconverti (et sont largués pour les technos web de 2005), soit travaillent sur Mozilla/Opera/Safari/Google/Tecnocrati... Avant que les développeurs qu'ils ont mis sur le projet soient réellement productifs, il faudra au minimum plusieurs mois d'auto-formation, autant de temps gagné pour nous.

Rappelons au passage que quantité ne veut pas dire qualité, l'équipe de Safari par exemple est extrèmement réduite mais dirigée par une vraie pointure (David Hyatt, qui était d'ailleurs à l'origine de Firefox lorsqu'il travaillait pour Netscape).

Ensuite, Microsoft n'a pas l'intention de dépenser une fortune pour créer un meilleur produit que Firefox. S'il avait voulu améliorer son logiciel, il aurait pu le faire depuis 5 ans. Au lieu de cela il a abandonné la version mac et la version Unix d'Internet Explorer. Microsoft ne cherche pas à créer le meilleur des produits car il ne le vend pas, il cherche à contrôler un marché et à faire avancer Internet dans une direction qui lui convient commercialement, c'est très différent et ça ne cadre pas forcément avec les besoins réels des utilisateurs.

Un client internet trop puissant est une menace pour l'API windows, plus le moteur du navigateur est puissant, moins on a besoin de windows et donc de Microsoft. Aujourd'hui lorsque je recherche de l'information, j'utilise Google, mon courrier est géré par Gmail, je fais des achats sur le web, j'y consulte mes comptes bancaires... Dans toutes ces activités, je n'utilise aucun logiciel windows, je pourrais faire exactement la même chose depuis un Mac ou un Linux. Plus le navigateur est puissant, plus le web repose sur des standards ouverts à tous, moins on a besoin de Microsoft.

C'est dans ce contexte dans les années 90 que Microsoft avait besoin d'un navigateur assez bon pour contrôler le web en faisant disparaître son concurrent (Netscape), mais pas assez puissant pour concurrencer Windows. Ce navigateur a été IE5/6 et la solution à la menace des API ouvertes du web a été l'intégration d'activeX, qui revient à intégrer un exécutable windows à l'intérieur d'une page web.

Depuis 2 ans les navigateurs sont bons, très bons même. Firefox est excellent, Safari et Opera aussi. Pendant que Microsoft se reposait sur ses lauriers ces cinq dernières années, tous les créateurs de navigateurs ont travaillé d'arrache pied pendant des années pour améliorer leur moteur et les fonctionnalités et rendre le web aux internautes (thème de campagne de firefox, "Take back the web").

Le marché a changé, il y a deux ans personne ne misait un kopek sur Mozilla, tous les "spécialistes" du web affirmaient que la guerre des navigateurs était terminée. Gecko était à moins de 1% dans le monde, Opéra n'apparaissait même pas dans les stats et Safari n'existait pas. Aujourd'hui, Firefox est environ à 10% dans le monde, voire beaucoup plus en Europe qui est à la pointe en ce domaine (entre 20 et 30 en Allemagne et en Finlande, près de 14% en France). Et cela s'arrêterait sur la rumeur d'améliorations dans un futur IE7 dont personne n'a vu le bout du nez ? Je dis non et voici quelques unes des raisons pour lesquelles ça n'arrivera pas :

  • Microsoft a toujours limité les capacités de son navigateur pour ne pas concurrencer ses propres applications, nous n'avons pas ce problème de censure interne
  • Internet Explorer n'est pas multiplateforme, nous le sommes. Le Mac va bien, Linux va bien, Firefox va bien avec eux
  • IE7 ne sera pas disponible pour tous les systèmes windows, s'il sera disponible à terme pour plus de 40% des windows (XP2 + futur longhorn), ça sera déjà beau. Nous, nous fonctionnons même avec Windows 95. Lorsque IE7 sera sorti, Firefox sera l'une des seules manières de mettre à jour son navigateur pour un nombre énorme d'utilisateurs.
  • Il a été annoncé que le support CSS d'IE7 sera un peu moins buggué (pas plus puissant, juste moins absurde) et que les transparences PNG seront enfin supportées, les créateurs de sites ne tarderont pas à utiliser les transparences à tout va et les sites deviendront de plus en plus moches pour les utilisateurs d'IE6 actuels, s'ils ne peuvent passer à IE7 (voir point précédent) ils passeront à Firefox (ou Opera)
  • Les derniers freins à l'adoption de Firefox sont quasiment tous en train de sauter. Etant donné la part de marché actuelle de Firefox, les sites compatibles uniquement avec IE sont de plus en plus rares. A ce sujet je réponds chaque semaine à une dizaine de demandes d'aides de toute l'Europe pour rendre des sites compatibles Firefox, il y a encore un an c'est nous qui étions obligés de supplier les sites de se conformer aux standards pour être compatibles Firefox. Les outils de déploiement et de maintenance de Firefox sont en cours de création pour les entreprises et administrations (projet de Kit de personnalisation pour déploiement, Installeurs MSI, mises à jour automatique par réseau local...), la vitesse générale est améliorée...
  • La position ultradominante d'IE l'oblige à rester compatible avec le web et les outils industriels existants basés sur IE. Pensez-vous vraiment que Microsoft prendra le risque de casser les outils qui intègrent IE chez ses clients? Les vrais clients de Microsoft ce sont ceux qui payent des millions pour intégrer leur technologie, pas Mme Michu qui veut des onglets dans son navigateur. Le poids de leur monopole les oblige à un grand conservatisme.

N'oubliez pas une chose, ceux qui affirment qu'IE7 sera meilleur que Firefox sont les mêmes que ceux qui disaient que Mozilla ne marcherait jamais il y a deux ans et ils s'empressent de comparer un produit qui n'existe pas encore (IE7) avec la version actuelle de Firefox (1.0.x). Or, lorsque IE sortira en version beta, nous serons passés à la version 1.1 de Firefox, qui sera une mise à jour majeure du produit. Lorsque IE7 sortira en version publique finale (je parie pour la fin de l'année), nous en seront peut être déjà à Firefox 1.2. Dans le meilleur des cas, IE7 apportera la moitié des améliorations de Firefox 1.0, mais par rapport à Firefox 1.1 ou 1.2 ? Quand sera-t'il aussi de la crédibilité de Microsoft après IE7 ? Ca fait des années qu'ils nous disent qu'IE6 est le top du top, que les onglets sont difficile à implémenter, pareil pour les transparences PNG... Si Microsoft implémente ça en 6 mois dans son navigateur, est-on en droit de s'interroger sur ce qu'ils nous disaient il y a encore un an ?

Je ne parle même pas du nombre d'extensions qui existeront, on doit en être à 600 maintenant, à ce rythme on aura sûrement dépassé les 1000 quand IE7 sortira. Combien IE a-t-il d'extensions actuellement (sans compter les spywares ;) ) ? 10 ? 20 ?

Bien entendu, il ne faut pas sous-estimer Microsoft et nous ne le faisons pas, mais il faut ausi garder la tête froide et ne pas sous-estimer nos propres atouts (réactivité, innovation, communauté active et militante...)

Qui veut attendre un an et passer obligatoirement à XPSP2 pour avoir un sous-Firefox quand on peut avoir le vrai gratuitement aujourd'hui ? 300.000 personnes par jour ne se posent pas la question, cliquent sur le lien de téléchargement et ont cinq minutes plus tard un deuxième navigateur sur leur machine...

Haut de page