Analyse des stats Xiti

Xiti a encore sorti des stats sur le taux d'utilisation de Firefox en Europe, à une époque j'ai bossé dans un service de veille concurrentielle d'une grosse boîte française et mon boulot consistait à faire des stats du même genre sur le marché des télécom en Europe (enfin, c'était des stats un chouya plus compliquées :) ), ce genre de données m'interpelle donc quelque part :)

Les stats de Xiti ont plusieurs caractéristiques intéressantes :

  • elles sont européennes et détaillées
  • elles sont récentes
  • elles sont périodiques et assez régulières
  • elles se basent sur le même type d'utilisateurs dans les mêmes conditions d'études

Ceci ne veut pas dire qu'elles refletent parfaitement la réalité, mais elles offrent l'immense avantage de montrer des tendances de fonds et la force de firefox en Europe.

Ceci dit, les stats de Xiti souffrent de plusieurs défauts et erreurs de méthodologie. Beaucoup ont noté que les stats de XITI sont plus élevées que celles des autres études, il y a plusieurs raisons à cela.

Tout d'abord, ces stats n'étudient pas Firefox mais Gecko. Comme le montrent leurs études précédentes sur la répartition des navigateurs (Firefox fait trembler Internet Explorer), XITI ne fait aucune distinction entre Mozilla Suite, Firefox et Camino, il classe le tout comme Firefox.

C'est donc un abus de langage de dire que Firefox a 15% en France, les navigateurs basés sur le moteur de Firefox, Gecko, représentent 15%. Si je prends mon propre site professionnel à l'audience très modeste certes, mais s'adressant à une audience non technique, j'ai 15,5% de Gecko dont 12,7% de Firefox. La plupart des stats d'autres sites que j'ai vues ont une répartition similaire, 80% des geckos étant du Firefox, le reste étant essentiellement du Mozilla Suite et du Netscape 7.

Je précise tout de suite que personnellement j'ai toujours compté les navigateurs selon leur moteur et pas selon leur marque, la méthode de comptage ne me choque donc pas mais il aurait été bon de le préciser dans l'étude.

Deuxième (grosse) erreur de méthodologie, leur moyenne européenne est une moyenne des moyennes des différents pays. Hors les pays ne sont pas du tout homogènes, monaco n'a pas exactement le même nombre d'internautes que l'Allemagne...

Ce qui avait attiré mon attention sur leur chiffre global était qu'il y avait un écart certain entre ce que nous constatons au niveau des téléchargements depuis le début de l'année, extrèmement stables et réguliers, et la croissance du marché de mois en mois annoncé par Xiti (forte croissance entre mars et avril puis croissance moyenne). Je me suis donc permis de recalculer leur moyenne européenne en la rapportant au nombre d'internautes par pays et là on retrouve nos petits avec une progression stable :) :

MarsAvrilMai
Chiffres Xiti11,59%13,31%14,08%
Chiffres Corrigés13,38%14,58%15,72%

Un petit calcul de tendance sur le reste de l'année nous donnerait donc une part de marché de Gecko à 20% en Europe fin décembre, ce qui est tout à fait plausible (pensons à vérifier la prédiction dans 6 mois ;) )

Evidemment, il faudrait affiner les calculs en tenant en compte le taux de progression du nombre de connectés à internet par pays d'ici la fin de l'année mais ne soyons pas plus royalistes que le roi !

Bonne nouvelle, le taux d'utilisateurs Gecko le week-end fin mai serait donc de 15,72% et pas de 14,08%. Je n'ai pas pris en compte leurs stats de juin car elles n'ont que 15 jours de décalage avec les précédentes. On notera ausi que les pays où il y a des hausses/baisses fortes sont les plus petits, n'ayant que peu d'internautes. C'est sûr qu'à Monaco, si il fait beau le dimanche leurs 16 000 internautes sont à la plage et l'échantillon se réduit comme peau de chagrin...

Ce qui serait intéressant ce serait d'avoir les mêmes chiffres pour un jour de semaine. Xiti annonce une différence de 2 à 3 points entre la semaine et le week-end, mais vu qu'ils ne rapportent pas leur chiffre à la population, ça n'est à mon avis pas très fiable. Je pense que la différence est plus ou moins importantes selon les pays (voire très importante), elle est à mon avis peu significative pour la France mais très forte sur des pays où Microsoft est tout puisant sur l'informatique d'entreprise.