La sécurité informatique en France, taboo ?

Je trouve parfaitement scandaleux qu'un chercheur qui trouve de graves failles de sécurité dans un logiciel antivirus soit poursuivi comme un criminel par l'éditeur du dit produit qui ose le qualifier de terroriste et de contrefacteur. Vous ne comprenez pas la portée de l'affaire ? Remplacez le mot anti-virus par préservatif, les mots failles de sécurité par trous dans la capote et relisez toute l'histoire, ça devrait devenir très clair. Malheureusement l'affaire semble mal engagée pour guillermito. Dans le domaine de l'informatique, il est considéré comme normal en France de vendre des produits défectueux et faire de la publicité mensongère, par contre qu'un expert de la sécurité, chercheur reconnu, dénonce un mensonge preuves à l'appui et on veut le mettre en prison, il ne faut pas empêcher l'industrie française d'arnaquer le pigeon de faire du commerce...

Haut de page