Baisse de Firefox ? pas vraiment

Certains ont peut être lu récemment qu'en juillet Firefox était passé de 8,70% à 8,10% de part de marché. C'est une société californienne, NetApplication qui l'aurait affirmer (ils n'en parlent même pas sur leur site web) et l'information a été reprise par tous les médias en ligne. En fait, la circulation de cette information est assez impressionante, même des journaux généralistes tels que Le Monde, le New York Times ou des journaux économiques qui n'ojnt jamais parlé de nous s'en sont fait l'écho dans des articles particulièrement importants.

Alors la part de marché de Firefox aurait-elle vraiment baissée le mois dernier ou pas ? Plusieurs choses surprennnent dans cette info qui circule.

Tous d'abord, il m'a été totalement impossible de trouver cette étude ou le mondre détail sur cette étude. Ce n'est pas comme si NetApplication était un acteur connu rapportant régulièrement les parts de marché des navigateurs (en fait avant ça je n'avais jamais entendu parler d'eux), on ne sait donc pas si c'est la part de marché mondiale ou américaine par exemple, on ne sait pas non plus si leur base d'étude est homogène. Si j'en crois leur site, ils font des outils de mesure d'audience pour les entreprises, la base de leur étude semble donc être les visiteurs de sites professionnels américains, leur entreprise ne semblant avoir aucune activité en dehors de son pays d'origine. Rappelons que les USA, patrie de Microsoft, est l'un des marché les plus difficiles pour Mozilla.

Ensuite, je suis frappé par la reprise même de cette information. Lorsque nous avons des chiffres positifs concernant Firefox, leur publicité demande un effort très important (blogs, spreadfirefox, discussion dans les forums...) et nous n'atteignons en général que la presse spécialisée dans la techno et éventuellement un petit article dans la page "cyber" d'un journal généraliste. Là, en moins de deux jours l'annonce vague d'une supposée perte de marché de Firefox est passée par Le Monde, CBC, le NYT, Times India... 10 jours après la sortie de la beta d'IE7, il y a de quoi se poser des questions et devenir parano :)

Enfin, je suis frappé par le manque de recul de tous ces journaux sur ce sujet. Personne ne s'interroge sur le fait que les études de tous les concurrents donnent au minimum 10% de part de marché à Firefox et que cette étude parle de 8% ? Aucun commentaire sur la base géographique et démographique de l'étude ? Aucune réflexion sur le fait que Firefox est essentiellement utilisé par des particuliers et que l'on est en pleine vacances et que ça pourrait expliquer un recul ? Ou que la rentrée approche et que les parents achètent en masse des ordinateurs avec IE préinstallés pour les études des enfants ? Ou tout simplement que le fait qu'on est sur le point de sortir une mise à jour majeure pourrait inciter certains à attendre fin septembre avant de migrer ?

A mon avis, il est probable que l'utilisation de Firefox en juillet/août soit effectivement un peu plus faible que précédemment puisque la plupart de ses utilisateurs se sont moins connectés à cause des vacances (même moi, c'est dire...), de là à écrire des articles annonçant quasiment la mort de Firefox...

La leçon que je tire de tout cela est toute autre : les relais d'opinion pro-microsoft sont indéniablement bien plus puissants que ceux pro-mozilla. Le changement de logo d'IE7 ou le fait qu'ils vont appeller les flux RSS "web feeds" a fait couler plus d'encre que l'intégration de SVG ou XForms dans Firefox. Nous ne savons clairement pas assez communiquer sur nos points forts en dehors de notre petit cercle de technophiles, si l'un de ces journaux nous avait contacté pour commenter cette information, nous aurions pu signaler par exemple que le nombre de téléchargements quotidien de Firefox est toujours aussi stable (entre 200 et 300.000 téléchargements par jour), ce qui serait pour le moins contradictoire avec une désaffection du logiciel non ?

Haut de page