Mon installation d'IE7

Suivant les préceptes de Sun Tzu ;), j'ai installé IE7.

Je n'ai pas noté de différences flagrantes avec les versions betas précedentes à part que c'est en français (avec des erreurs de traduction assez grosses d'ailleurs, on devrait leur prêter Filip, Cédric et Benoit :) ). L'installation a pris plus d'une demi-heure, avec redémarrage, validation de ma version de windows, téléchargement des mises à jour... C'est long et contraignant pour juste installer un navigateur.

L'interface est à mon avis anti-ergonomique à souhait, avec des onglets énormes (ça va, on a compris que vous avez enfin mis des onglets 5 ans après les autres ;) ), on ne peut pas bouger les boutons et ils ont eu l'idée bizarre de mettre les boutons de navigation à gauche et le bouton de retour à l'accueil à droite, vive le zig-zag à la souris. Il y a des boutons partout, le gestionnaire de modules complémentaires est un truc d'informaticien masochiste, je ne comprends pas que ça se retrouve dans un produit grand public. J'ai déjà trouvé une demi-douzaine de nouveaux bugs d'interface (comme "afficher la source" qui ne fait rien, des favicons qui ne sont pas celles du site visitées, le passage en mode "icone sans texte" qui marche aléatoirement quand il y a plusieurs onglets ouverts...). Enfin bref, si au niveau fonctionnalités c'est une nette amélioration, au niveau ergonomie c'est à mon avis une grosse régression par rapport à IE6 et ça sent le produit où les plâtres ne sont pas encore secs.

Effet colatéral du double effet IE (navigateur et modification du système), les bases de données sur notre disque réseau sont désormais bloquées à l'ouverture car jugées non sûres... J'ai dû chercher une autre demi-heure et finalement j'ai trouvé dans les options internet la case permettant d'ouvrir du contenu "actif" sur mon propre réseau local. Je pense que beaucoup de PME qui auront IE7 en mise à jour automatique vont avoir comme nous une drôle de surprise et je ne suis pas sûr qu'ils feront la relation 'l'accès à ma base de donnéess sur mon disque réseau local est bloquée par windows' <--> 'il faut chercher dans les options Internet".

Dans l'ensemble je n'ai trouvé que deux points où IE a de véritables avantages concurrentiels par rapport à Firefox, le zoom global (qu'on aura avec Cairo dans Firefox 3) et la prévisualisation avant impression qui est mieux foutue que dans Firefox, ce qui en fin de compte est assez logique pour le leader mondial des logiciels bureautiques mais dont on devrait s'inspirer. Comme je le pensais et les premiers chiffres de téléchargements l'indiquent (3 millions de téléchargements d'IE7 en 4 jours, 2 millions de Firefox 2 en seulement 24h), les utilisateurs actuels de Firefox n'ont pas de raison de passer à IE7 qui en est au niveau fonctionnalité à en gros Firefox 1 mais avec une interface graphique vraiment tordue à mon avis et des panneaux d'options d'une complexité hallucinante. La force d'IE7 est bien sûr qu'il sera installé chez vous par Microsoft automatiquement, mais en fin de compte, on doit déjà affronter une situation similaire avec IE6, je ne pense donc pas que cela change fondamentalement la donne pour Mozilla ou Opera qui doivent gagner des utilisateurs dans ce contexte depuis toujours.

Finalement, en dehors du retard technologique du moteur d'IE, le principal reproche que je ferais à IE7 est d'être un logiciel de compromis pensé pour le marché et pas pour l'utilisateur, ce qui est une différence assez importante. Le lancement d'IE7 est non seulement une arme marketing destinée à freiner le développement des navigateurs alternatifs (Firefox le premier), mais aussi un outil destiné à vendre du Vista et à reprendre les rennes technologiques du web afin de l'empêcher d'être dissociable du portefeuille produits de Microsoft.

Haut de page